Comprendre le véganisme

Pour un débat constructif (Carnistes vs. Véganes)

argument-238529_1920

Dans un article précédent, je poussais un coup de gueule contre les remarques que les végétariens, végétaliens et véganes se prennent souvent, parfois même sans avoir besoin de dire un mot. J’avais mis de côté un aspect très important de ce genre de débats volontairement dans l’idée de l’expliquer plus en détails plus tard.

Ce n’est pas un secret, un conflit se construit à deux. Les remarques désobligeantes ne peuvent amorcer un conflit que si vous vous braquez.

Ce que dit la personne vous paraît stupide ? Déplacé ? Méchant ?

Dans ce genre de cas, on a tendance à répondre de façon agressive puisque l‘on se sent attaqué (parfois à juste titre, mais laissons ça de côté). Du coup, la conversation part en dispute, les deux camps se braquent, persuadés d’avoir raison et le débat se termine sans que personne n’apprenne rien.

Le problème ? Après ça, on ne vous prend plus au sérieux. Vous passerez pour l’hystérique de service et on vous dira que vous êtes « extrémiste ». Vous risquez de perdre des amis, de vous éloigner de votre famille ou même de vous retrouver sur les nerfs après vous être fait insulter de tous les noms par un inconnu sur internet qui a eu le malheur de commenter « Nan mé nimporte quoi, on peu pa vivre san viande. Vous allé mourir de carrances » sur une photo qui mettait en évidence le fait que, justement, on peut vivre sans tuer.  C’est exactement l’inverse de ce que l’on souhaite.

Ce que l’on cherche en postant ce genre de photos, c’est à aider les gens à ouvrir les yeux ou au moins de leur faire comprendre notre point de vue.  Pas se ridiculiser et desservir la cause.

Dans cet article, je vais expliquer ce qui, selon mon expérience et mes observations, crée un débat sain et constructif qui peut, dans le meilleur des cas, amener la personne à devenir végane.

  • Ne pas s’énerver : quoi qu’ai dit la personne, restez calme. On est beaucoup mieux écouté lorsque l’on parle à un rythme compréhensible et à un volume agréable. Les insultes ou moqueries braqueront directement votre interlocuteur, et elles arrivent très vite lorsque l’on est énervé.
  •  Bien construire ce que l’on va dire : Par écrit, c’est assez simple, respirez un bon coup et expliquez vos arguments un par un sans pour autant changer de sujet. Il s’agit de démontrer que ce que vous dîtes a une logique et est pertinent.
  • Ne pas être hautain/e : Ce n’est pas toujours facile quand on a l’impression d’avoir plus de connaissances que la personne à qui l’on parle. Pourtant, il faut toujours garder en tête que le but est d’éduquer, pas de sermonner ou ridiculiser la personne. Si vous sentez que la personne se sent rabaissée, dîtes lui clairement « je ne te prends pas pour un/e imbécile« , souvent ça relève le niveau du débat.
  • Bien répondre à toutes les questions : Ne passez pas à côté de certaines questions simplement parce qu’elles vous paraissent évidentes ou, au contraire, trop compliquées. Votre discours paraîtrait trop simple si vous sélectionnez ce à quoi vous voulez répondre ou non.
  • Admettez si vous ne savez pas / êtes en tords : Vous n’aurez jamais raison sur tout, et il y a toujours des choses que vous ignorez. Plutôt que de rester borné, il faut admettre nos erreurs et se renseigner pour vraiment les corriger. De plus, cela vous servira pour les prochains débats.
  • Sachez lâcher prise : Si la personne se montre toujours trop têtue ou agressive, laissez tomber. Perdre son temps dans ce genre de situation est inutile. Le maximum que vous puissiez faire est de planter une graine dans l’esprit de votre interlocuteur, libre à eux de la faire grandir ou non.

J’espère que ces quelques règles vous aiderons à rendre vos débats plus agréables et constructifs. Si vous ne pouvez pas contrôler l’autre, vous pouvez contrôler votre façon d’y réagir pour éviter d’envenimer la discussion.

Ah, et j’oubliais, bon courage ! Parce que je sais à quel point ça peut être fatiguant de se faire embarquer dans un débat dont on ne voit pas la fin, mais dites-vous bien que des fois…  ça marche !

Publicités

Une réflexion au sujet de « Pour un débat constructif (Carnistes vs. Véganes) »

  1. Je n’aurais pas mieux dit ! Super important d’être dans l’échange constructif, et ça marche même sur internet si on est capable de surmonter l’obstacle du fait d’être caché derrière un écran et qui facilite l’animosité.
    Des conseils utiles pour que les discussions se passent bien, pour soi et même pour l’autre, et surtout pour le résultat final…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s