Super aliment : le cacao

Il a toujours été là, quelque part, à portée de main tout au long de votre vie, que ce soit dans des gâteaux, sous forme de tablettes ou de petits bonbons.. Pourtant vous n’avez jamais pu profiter de ses vrais avantages, et c’est bien dommage.

cacao 1

Noyé dans des matières grasses, du lait, et du sucre, difficile de voir ses effets positifs sur notre organisme. Ce qu’on constate surtout après avoir avalé une tablette de chocolat, c’est qu’on a mal au ventre et qu’on grossit. Dans cet amas de saloperies, se cache pourtant une perle rare : une petite graine au goût prononcé, amer et aux bénéfices multiples.

Pour profiter de cet aliment, on doit le consommer cru, c’est-à-dire qu’il doit n’avoir subit aucune torréfaction.Le goût du cacao cru est assez différent de celui du chocolat mais on le reconnait. Visuellement, ça ressemble à ça :

cacao 2

On le trouve souvent sous forme d’éclats de fèves de cacao dans le commerce, et c’est la forme la plus simple à utiliser au quotidien.

Dans ces petites graines, on trouve plus d’antioxydants que dans des jus de fruit (même le jus de cranberry), ainsi que des flavanols et des polyphénols qui sont sains pour le coeur.
Le cacao est également source de magnésium, potassium, fer, zinc,et calcium.

Pour tous ceux qui se voient mal déguster une graine aussi amère seule, quelques astuces :

– la mélanger au beurre de cacahuète
– la mettre dans un smoothie / milk-shake
– l’ajouter aux salades salées ou sucrées
– la cuisiner en chocolat maison

Il ne vous reste plus qu’à le savourer 😉

Publicités

Une pizza sans gluten réussie (enfin !)

Après avoir essuyé un gros échec en essayant de faire ma pâte à pizza maison sans gluten, j’ai décidé de m’en remettre aux pros et d’acheter un mix tout prêt. Difficulté en plus : faire en sorte qu’elle ressemble à une pizza contenant de la viande et du fromage. Voici le résultat :

Part de côté 2

La pâte est très blanche par rapport aux autres pizzas que j’ai pu faire qui contenaient du gluten, mais c’est surtout parce que je n’ai pas pensé à la faire pré-cuire et que la garniture a cuit plus vite que la pâte. Par contre, le goût était très bon, même si on sent que la farine est différente, j’ai beaucoup aimé.

J’ai utilisé ce mix, trouvé en magasin bio, et de l’eau et de l’huile pour former la pâte.

Ingrédients pâteInstructions

J’ai suivi les indications en divisant toutes les doses par deux pour obtenir une pizza de taille moyenne.

Pour la garniture, j’ai étalé de la sauce napolitaine sur la pâte, et j’ai commencé à préparer ma « fausse viande » et mon « fauxmage ».

Pour la « viande » il m’a fallu : des protéines de soja texturisées, de la sauce soja et de la sauce barbecue. (Pour la sauce soja, si vous avez une forte intolérance, toujours vérifier si elle contient du gluten. La mienne en contient un peu mais je la digère assez bien).

Protéines de soja

Il suffit de mettre un fond d’eau dans une poêle, ajouter les protéines de soja dedans et attendre que l’eau s’évapore. On ajoute ensuite un peu de sauce barbecue et de sauce soja, et on attends également qu’elles ne baignent plus dedans. On peut ensuite retirer du feu et ajouter sur la pizza.

Pour le fauxmage à l’aparence de mozzarella, on a besoin de très peu de choses :
Ingrédients fauxmage

On utilise une petite bouteille de crème de soja, trois cuillères à soupe de fauxmage à tartiner, deux cuillères à soupe de fécule de pomme de terre. On met le tout dans un plat et on fouette jusqu’à obtenir un mélange sans grumeaux et liquide. Il durcira et prendra son aspect final pendant la cuisson.

Faumage dans plat

On l’ajoute sur la pizza, en touches ou partout (préférablement sous les protéines de soja dans ce cas). Si il en reste, on peut le mettre au réfrigérateur, et l’utiliser comme sauce pour tremper des crudités.

On ajoute ensuite quelques légumes :

Garniture

On envoie au four..

Pizza entrée four

Et 25 minutes plus tard, voilà le chef-d’oeuvre !

DSC_0265
Part de pizza
Dernière part

Bon appétit !

Si vous reproduisez la recette, n’hésitez pas à m’envoyer une photo, soit en la postant sur ma page facebook ou par mon compte instagram en m’identifiant sur votre photo (@theveganister) avec le hashtag #Pizzaavectheveganister.

à très vite !

Super aliment : la myrtille

berries-184449_1280

En France, autant dire que pour la trouver, il faut bien la chercher, et le prix est souvent  pas très encourageant.. Pourtant, en plus d’avoir un très bon goût (oui, les goûts et les couleurs, tout ça.. Mais quand même :p), cette petite baie violette s’avère être un super aliment qu’on oublie.

 

Composants
Eau 83.4 g
Protéines 0.647 g
Lipides 0.243 g
Acides gras saturés 0.024 g
Glucides 11.6 g
Sucre 7.92 g
Fibres 2.47 g
Acides organiques 1.37 g

 

Vitamines
Provitamine A Béta-carotène 31 µg
Équivalent Vitamine A 5.17 µg
Vitamine B1 0.0323 mg
Vitamine B2 0.0337 mg
Vitamine B3 0.406 mg
Vitamine B5 0.187 mg
Vitamine B6 0.0507 mg
Vitamine B9 6 µg
Vitamine C 14.6 mg
Vitamine E 1 mg

 

Minéraux et oligo-éléments
Calcium 10 mg
Cuivre 0.0685 mg
Fer 0.427 mg
Iode 0.5 µg
Magnésium 5.5 mg
Manganèse 0.318 mg
Phosphore 13.3 mg
Potassium 84.3 mg
Sodium 2.33 mg
Zinc 0.187 mg

 

On lui attribue également des propriétés par sa feuille qui aiderait à la circulation du sang et améliorerait la digestion en infusion.

Besoin de plus de raisons pour l’ajouter à vos salades de fruits?

 

Super aliment : la noix de coco

coconut-1125_1280

 

La noix de coco est très peu utilisée dans la cuisine occidentale, hormis  en pâtisserie où on peut parfois la retrouver pour donner un goût exotique aux préparations sucrées. Pourtant, en ne l’exploitant pas plus, on passe à côté de tous ses bienfaits qui font de la noix de coco une vraie mine d’or.

Pour mieux comprendre, il faut voir ce qu’elle nous apporte.

Pour 100g :

 

Composants (g)
Glucides 5.90
Protides 3.40
Lipides 35.1
Eau 45.0
Fibres alimentaires 9.50
Minéraux (mg)
Phosphore 104.0
Calcium 18.00
Magnésium 36.00
Sodium 22.00
Fer 2.300
Cuivre 0.420
Zinc 0.900
Manganèse 1.300
Molybdène 0.020

 

Vitamines (mg)
Vitamine C (ac. ascorbique) 3.000
Provitamine A (carotène) 0.002
Vitamine B1 (thiamine) 0.050
Vitamine B2 (riboflavine) 0.020
Vitamine B3 ou PP (nicotinamide) 0.500
Vitamine B5 (ac. panothénique) 0.300
Vitamine B6 (pyridoxine) 0.060
Vitamine B9 (ac. folique) 0.030
Vitamine E (tocophérols) 0.700

Tout ça pour 354 calories. Ça fait beaucoup, mais il faut garder en tête qu’on ne mange jamais 100g de noix de coco d’un coup, ce tableau permet juste de voir ce que l’introduire à notre alimentation peut apporter.  On notera aussi que la noix de coco est un aliment alcalin, ainsi que son huile qui est la seule huile alcaline.

Si vous aimez son goût, n’hésitez donc pas à boire de l’eau de coco ou d’ajouter de la coco râpée à votre smoothie pour profiter également de ses vertus antioxydantes.

 

Avec toutes ces informations, on peut confirmer que la noix de coco est bien un super aliment qu’on peut consommer à volonté, saupoudrer dans nos plats, boissons, ou utiliser son huiler pour faire cuire les légumes et leur apporter un petit goût particulier.

Les super aliments, ou comment booster votre alimentation.

Les super aliment, on en entend énormément parler depuis quelques années, et on nous conseille d’en manger au quotidien sans vraiment nous dire grand chose sur eux. J’ai décidé de faire une série d’articles sur ces aliments aux propriétés hors du commun pour sortir des simples descriptions qui se limitent au « bon » et « pas bon ». Il me semble quand même utile d’éclaircir quelques points dans cet article, pour éviter de se perdre en route.

Source : thegreenslate.com

 

Quels sont les critères pour qu’un aliment soit un super aliment ? 

Un super aliment doit avoir un effet bénéfique sur la santé de celui qui le mange. Cet effet sera dû à des apports nutritionnels de qualité, et très concentré dans une petite quantité ou un apport calorique très faible.  Il n’y a pas vraiment de critères exacts pour définir si un aliment peut être placé dans cette catégorie, du moins rien de précis en termes de chiffres. Il est donc utile de prendre chaque prétendu super aliment au cas par cas pour voir si, dans notre cas, il peut être bénéfique.

En mange-t-on déjà sans le savoir? 

Si vous mangez équilibré et varié, il est très probable que certains super aliments se cachent déjà dans votre alimentation. Je dirais que les plus accessibles sont : les brocolis, les choux de Bruxelles, les épinards, les patates douces, le quinoa, les myrtilles ou encore la noix de coco.  Comme quoi, certains aliments du quotidien cachent bien des secrets.

Pourquoi ça vaut le coup de creuser leurs bienfaits ?

Je pense que connaître les aliments que l’on mange permet de savoir quelle énergie donner à notre corps. Chacun a des besoins différents, il est donc sans intérêt de recommander les mêmes aliments à tout le monde.  L’analyse permet à chacun de se faire sa propre opinion et de prendre des décisions en conséquence.

Puis.. On est jamais trop curieux en ce qui concerne notre santé !

J’espère que cette série vous plaira et qu’elle vous donnera des infos supplémentaires pour manger mieux ! Si vous avez des infos pour compléter mes articles, n’hésitez pas, écrire des articles me sers aussi à apprendre de nouvelles choses 😉

La malbouffe de moins en moins plébiscitée ?

Alors que l’obésité ne cesse de gagner du terrain, le pays de la malbouffe serait-il en pleine prise de conscience ? 

Source : AFP France
Source : AFP France

L’information est tombée hier, aux États-Unis, les grandes enseignes de la malbouffe perdent en popularité. Au dernier trimestre, la chaîne de restauration rapide McDonald’s aurait subi une baisse des ventes de 3,3%, et les efforts des autres marques avec les produits lights faussement sains n’ont pas payé non plus avec une baisse 6%.  Les américains commencent à faire le lien entre ces produits, l’obésité et certaines maladies comme le diabète. La seule solution pour ces marques serait de proposer des produits plus sains pour convenir aux nouvelles envies des consommateurs, et l’enseigne Chipotle Mexican Grill est l’une des chaînes de restaurants qui met le plus en avant cet aspect en assurant que les viandes qu’ils servent ne sont pas nourries aux hormones et que leurs légumes sont bios. Au-delà de la question éthique sur le simple fait qu’ils servent de la viande, cette technique marche. L’augmentation de 31% de ses ventes au dernier trimestre est la preuve que les consommateurs veulent consommer sain.

Pourtant, je ne pense pas que ce soit la seule raison de ce déclin. Depuis le début des années 2000, la consommation de viande baisse considérablement après avoir augmenté sans relâche pendant plus de 60 ans et ce n’est certainement pas dû au hasard. Les réseaux sociaux ont un grand impact sur la société et le mouvement végane en profite pour diffuser des informations, débattre et se rassembler. On se rend de plus en plus compte de ce qui se passe dans les élevages industriels qui sont largement majoritaires en France et dans le reste des pays occidentaux.

elevage-intensif-ecrasante-majorite-France-480x360

La cruauté et le manque d’hygiène sont mît en évidence par les associations de protection animale et font doucement leur apparition dans les médias.  Si la progression en France reste moindre, aux États-Unis, 7,3 millions de personnes seraient au moins végétariennes et 10% de la population auraient réduit leur consommation de viande. Que ce soit pour des raisons éthiques ou des raisons de santé, la cause progresse. Il n’est donc pas surprenant que la malbouffe recule face à des mouvements qui proposent une alimentation plus saine et adapté à notre corps.

Questions simples, vraies réponses.

Souvent, quand on me pose des questions sur mon mode de vie, j’abrège mes réponses pour éviter d’ennuyer la personne en face de moi. Je fais au plus simple : « raisons éthiques », « je ne mange pas de souffrance animale », « non pas de poisson », … En fait, j’ai remarqué que dès lors que ce que je dis deviens trop poussé, les gens n’écoutent plus. Et peut-être même qu’à la base leur question était plus pour essayer de me coincer que pour vraiment avoir une réponse. Mais dans le doute, si il y a des gens que ça intéresse, je vais répondre à tout ici, de manière claire et détaillée.

VEGAN, C’EST QUOI?

Être végane, c’est refuser  toute sorte d’exploitation animale : viande, poisson, produits laitiers, œufs, produits provenant des ruches, cuir, soie, fourrure, cirques, zoos, élevages, équitations,…

POURQUOI JE LE SUIS DEVENUE?

Que les choses soient claires, tout ce qui est cité ici fait, d’une façon ou d’une autre souffrir un animal. Je pense que la seule façon de voir de vos propres yeux ce qui m’a fait faire ce choix est de regarder Earthlings. Alors oui, ça fait mal, on veut stopper la vidéo toute les 2 minutes et on voit, à peine l’écran avec nos petits yeux tout embués.. Mais au final, c’est comme ça qu’on prend conscience de la réalité. On va quand même éviter de la regarder avec les enfants, l’ambiance est pas très familiale. J’ai aussi regardé le discours de Gary Yourofsky. Moins d’images choquantes, et un discours très construit.

Grâce à ces vidéos, je me suis rendue compte que ma vie n’était pas en accord avec mes principes. J’ai ouvert les yeux sur ce que l’on appelle le spécisme ( : discrimination par rapport à l’espèce) et j’ai compris que je ne pouvais plus participer à ça.

MAIS ALORS, QU’EST-CE QUE JE MANGE?

Les gens qui me posent cette question voient d’abord la privation avant de penser à ce qu’il me reste. Je mange des fruits, des légumes, des féculents, des légumineuses et des céréales. Dans tout ça, il y a largement plus de choix que dans la viande, les produits laitiers et des œufs. Et.. Qui n’en mange pas?

Après, il ne faut pas oublier que tout les produits laitiers, sans exceptions, ont des substituts faits à partir de plantes. Oui, même le fromage.

Et le pain c’est végane, même le pain à hamburgers, sans oublier la pâte à pizza, et les oréos.

« aha, les véganes ne mangent que de la nourriture pour lapins ! »

ET LES CARENCES?

Bon, j’ai souvent mes résultats de prise de sang pas loin pour les sortir en cas de questions. Encore une fois, c’est trop peu, mais c’est rapide et une fois que j’ai montré la preuve, je suis tranquille.

Les résultats positifs, c’est bien, mais faut aussi comprendre d’où ça vient. Pour les protéines, j’ai déjà fait un article (ici), mais il reste la question du calcium, de la vitamine D, des oméga 3, de la vitamine B12 et du fer.

Le calcium se trouve majoritairement dans l’eau. Il faut vérifier sur les bouteilles, mais avec 2 litres de contrex par jour, vous avez 100% des besoins en calcium de la journée. Il se trouve aussi dans beaucoup de végétaux.
cal

La vitamine D est synthétisée par le corps humain au contact du soleil, mais on peut également la trouver dans des produits enrichis.

Les omégas 3 se trouvent dans les huiles végétales et dans les oléagineux.

La vitamine B12 n’existe dans aucun végétaux, mais elle peut être de synthèse. On la trouve alors en comprimés ou dans des produits enrichis (pas difficiles à trouver, il suffit de prendre des corn-flakes), il faut prendre trois portions de produits enrichis par jour pour empêcher les carences.

Le fer, lui aussi se trouve dans les végétaux et doit être associé à la vitamine C pour une absorption idéale.

fer-vegetal-01

Donc non, je n’ai pas de carences.

tumblr_mhic3r1SK31r2ux5uo1_400
« Tu ne manges pas de feuilles!? Mais où est-ce que tu trouve des protéines!? »

ET LES PLANTES?

poivrons
Chaque jour, des milliers de plantes innocentes sont tuées par les végétariens, aidez nous à arrêter cette violence.

Hé, la vache que tu manges, elle a mangé quoi pour grossir comme ça? Des cailloux? Les trois quart des agricultures du monde sont destinées à nourrir du bétail. Tu te soucies vraiment de la souffrance des plantes? Manges les directement, tu en tueras moins.

D’AUTRES QUESTIONS? 

Vous pouvez les poster en commentaires, sur ma page facebook ou sur mon instagram (@theveganister) , j’y répondrais dans un prochain Q&A.

Vegan et sportif, un mythe?

En plus d’être considérés comme des personnes carencées et extrémistes (oui oui, même quand on dit juste « non » à un gâteau on peut y avoir le droit), les vegans sont souvent vus comme faibles. Alors imaginez un peu si on commence à vouloir faire du sport.. Et si on reprenait le problème à la base?

Déjà, connaît-on des sportifs végans? Et je parle de sportifs professionnels, des personnes qui pourraient être des modèles pour tout les sportifs.

20140729-094118 PM.jpg

La réponse est : oui. Mais alors, ce qui développe les muscles ne se trouverait pas seulement dans la viande?

Pour se développer, nos muscles ont besoin de protéines. Pour gagner du muscle, il faut multiplier son poids par deux, et ce nombre, nous donne une indication des grammes de protéines à consommer par jour. (Pour un poids de 80kg : 80×2=160. Il faudra minimum 160g de protéines par jour.) Pour quelqu’un qui n’est pas très sportif, ou qui cherche plus à brûler de la graisse qu’autre chose, l’apport en protéines ne doit pas forcément être aussi élevé.

L’avantage des protéines végétales, même si elles sont souvent à associer avec d’autres nutriments parce qu’elles sont incomplètes, est qu’elles ne contiennent pas de graisse saturées.

Les sources principales de protéines végétales :

20140729-095901 PM.jpg

Certaines de ces sources classées dans « autres » contiennent des produits animaux, et sont également composées de sucres et de graisses saturées. Mais ce n’est pas un secret : les pains au chocolat, ça fait grossir.

Pour obtenir des protéines complètes, il faut associer légumineuses avec des céréales complètes ou des noix et des graines.

Recettes proteinées

Petit-déjeuner : overnight oats

– 200ml de lait d’épeautre : 2g
– 100g de flocons d’avoine : 11g
– 1 cuillère à soupe de graines de chia : 2g
– 1 cuillère à soupe de graines de lin : 3g
– 2 cuillères à soupe de beurre de cacahuète : 7g

On mélange tout le soir, et on laisse au frigo une nuit. Un petit déjeuner pour 25g de protéines, rapide et facile à préparer.

Déjeuner :

– 200g d’avocat : 4g
– 100g de Quinoa : 13g
– 50g de tofu : 6g
– 50g de pois cassés : 12g
– 1 banane : 2g

On mélange tout, où on mange séparé, selon les goûts, et on gagne 37g de protéines.

Smoothie de milieu d’après-midi :

– 25g de baies de goji : 3g
– 25g d’amandes : 5g
– 100g de grenade : 2g
– 100ml de lait d’épeautre : 1g
– 25g de farine de soja : 10g
– 1 ou 2 cuillères à soupe de sirop d’agave selon le goût

À boire avant ou après le sport pour 21g de protéines.

Alors, on se lance ?